La passion de l’histoire, de la généalogie, des arts, de la société, et des beaux livres

L’armorial bellenville

De Michel Pastoureau et Michel Popoff

BellenvilleBellenville est le plus prestigieux de tous les manuscrits héraldiques médiévaux conservés à la Bibliothèque nationale de France. Il s’agit d’un recueil  de 75 feuillets, copié et peint sur parchemin dans la région de Maastricht ou de Cologne à l’horizon des années 1380-1390. Il recense 1738 armoiries provenant de dix-sept pays européens actuels. Son nom lui vient de l’un de ses possesseurs du XVIème siècle, Antoine de Beaulaincourt seigneur de Bellenville (1499-1559), roi d’armes de la Toison d’or. Malgré son format relativement modeste (240 x 155 mm), le dessin héraldique est de toute beauté et certainement dû à un héraut d’armes qui était aussi un artiste de qualité. Celui-ci n’a malheureusement pas pu encore être identifié. Dans son travail, qui s’est sans doute étalé sur plusieurs décennies et qui n’est pas achevé, ce héraut a probablement été aidé par une équipe tant l’ampleur de l’information est considérable.

Le recueil, conservé dans son manuscrit original, se compose de deux parties. Tout d’abord un armorial général de l’Europe (1333 armoiries), classé par « marches d’armes », c’est à dire selon un ordre à la fois géographique et politique correspondant aux circonscriptions » héraldiques en usage au XIVème siècle. Les armoiries les plus nombreuses dans cette partie proviennent des Pays-Bas et de l’Allemagne rhénane. Ensuite un ensemble de onze rôles d’armes différents, faisant connaître 405 armoiries de personnages ayant participé, dans la seconde moitié du XIVème siècle, soit à des tournois ou à des joutes, soit à des expéditions militaires conduites en Prusse et ayant  le statut de croisades contre les derniers paiens slaves ou borusses. Tous les écus de cette seconde partie sont surmontés d’un cimier.

La présente publication propose un fac-similé complet de l’armorial. Celui-ci est accompagné d’une introduction présentant le document, d’une édition scientifique de toutes les armoiries qui le composent (blasonnements, identifications des possesseurs, références à d’autres sources, notes et commentaires divers, bibliographies), d’un index de tous les noms propres et d’un index des armoiries classées par figures. En raison de l’abondance des animaux, aussi bien dans les écus proprement dits que dans les cimiers, est également proposée une étude originale du bestiaire héraldique et de la symbolique des principaux animaux du blason.

Michel Pastoureau

 

Les auteurs

popoff

 

Michel Popoff, conservateur en chef au Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France, secrétaire général de l’Académie internationale d’héraldique.

 

 

pastoureau

 

Michel Pastoureau, professeur à l’Ecole pratique des hautes études (Sorbonne, 4e section) et à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, vice-président de la Société française d’héraldique et de sigillographie.

 

 

L’ouvrage

Ce superbe ouvrage est réalisé au format du manuscrit original (15.5cm x 24 cm). Les deux tomes sont réunis dans un superbe coffret.
Comme pour l’ouvrage sur la Toison d’or, le tome 1 est un fac-similé réalisé sur un papier parcheminé, 150 gr/m2.
Le tome 2 est un livre d’étude et d’édition, réalisé par deux éminents spécialistes.
C’est donc un ensemble d’exception , pour médiévistes et bibliophiles avertis.
1000 ouvrages numérotés seront réalisés dont 200 en version pleine peau

Reliure avec dos arrondi cousu collé. Les marquages sur les couvertures sont réalisés à chaud au balancier, bénéficiant ainsi d’une présentation et d’une finition de très grande qualité.
– Le tome 1 ou fac-similé comprend 160 pages. Il est imprimé en quadrichromie, sur un papier parcheminé, 150 gr. au m2.
– Le tome 2 comprend 368 pages. Il est imprimé en gris sur papier offset supérieur, 110 gr. au m2.
Deux types de reliure sont proposés :
– Version Prestige, reliure pleine toile : 305 € (Franco de port)
– Version cuir, fac-similé relié plein-cuir avec nerfs. Le second relié avec la tranche en cuir et les plats de couverture revêtus d’un très beau papier (bibliophilie ancienne) : 490 € (Franco de port)